métro[stylo]dodo
Image d’illustration de l’article Pilot Jurojin
Image Anthony Nelzin-Santos.

Pilot Jurojin

Pilot aurait pu célébrer son centième anniversaire avec une farandole d’éditions limitées, de l’archi-populaire G2 à l’ultra-luxueux Emperor en passant par l’iconique Capless1. Le fabricant japonais désormais centenaire a préféré présenter sept Yukari aux couleurs des dieux de la fortune, réunis dans un coffret produit à 150 exemplaires et vendu à plus de 30 000 €. Autant dire que leurs énormes plumes #10 en or 18 carats ne toucheront jamais le papier.

Que reste-t-il au vulgum pecus ? Les encres coordonnées, commercialisées si tardivement… que les célébrations du centenaire étaient déjà terminées ! Mieux vaut tard que jamais, et puis ce lot de consolation ne manque pas d’intérêt. Parmi les sept encres en édition limitée, « Jurojin » est aussi bleue et sobre que, dans la collection Iroshizuku traditionnelle, « Yama-Budo » est rouge et chatoyante. (Montblanc, prenez des notes, c’est à cela que ressemble un violet lavande.)

La boite de Pilot Jurojin. Image Anthony Nelzin-Santos.

Dans la tradition taoïste, Jurojin est une incarnation de Canopus et le dieu de la longévité, une figure affable flanquée d’une grue millénaire. Voilà une bonne description pour cette encre, qui prend tout son temps pour sécher sur les papiers vélin. « Jurojin » n’est pas particulièrement adaptée à la rédaction de notes rapides, mais fait son effet au fil de longues missives. Transparente et plate, c’est une encre d’une grande élégance.

Pilot a clairement repris les recettes de ses encres Iroshizuku pour concevoir les encres de la « 100th Anniversary Limited Edition ». « Jurojin » est donc facile à nettoyer, mais résiste légèrement aux dommages liquides, et présente une grande fluidité même dans les styles les plus avares. Ne serait-ce l’emballage doré plutôt qu’argenté, rien ne dirait qu’il ne s’agit pas d’une encre de la gamme traditionnelle.

Étonnamment, on peut encore trouver « Jurojin » relativement facilement. Comme les encres Iroshizuku, les encres du centenaire sont disponibles dans les petites fioles de 15 mL ou les grands flacons de 50 mL2, aussi beaux que pratiques avec leur petite cavité qui permet d’aller chercher jusqu’à la dernière goutte avec les plus grosses plumes. Et à 0,65 € le mL, vous voudrez finir la bouteille.

La citation

Jules Michelet3 :

Qu’est-ce que l’histoire ? La spécification. Plus elle spécifie, précise, caractérise, plus elle est historique, plus elle est elle-même. Mon mérite, celui de ce livre, c’est un constant effort pour échapper aux vagues généralités, pour retrouver la personnalité, la pénétrer en soi, la suivre en ses variations, la noter jour par jour.

Écrit avec

Test écrit avec un Pilot Capless (M) encré avec Pilot Jurojin sur un bloc Rhodia nº 18 ligné (80 g/m²). Article tapé avec un Smart Keyboard et Ulysses pour iPad.


  1. Ainsi qu’un M100, cela semblait aller de soi, vu le prix délirant atteint par les M90 sur le marché de seconde main.

  2. Autrefois soufflés à la main (à la bouche ?), maintenant moulés industriellement.

  3. « Le cimetière des Mousseaux », in Histoire de la Révolution française, Paris, Bibliothèque de la Pléiade, 2019 (1847), via.

Vous avez envie de discuter ? Envoyez-moi un courrier électronique. Vous voulez poursuivre la lecture ? Commencez ici. Vous vous sentez l’âme généreuse ? Offrez-moi un livre !